Imprimer
Catégorie parente: Sorties
Affichages : 189
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Première sortie technique depuis ... longtemps, avant le confinement, avant l'accident de moto.


Mais on en a tous envie et particulièrement ceux qui étaient en Martinique qui composent cette session de stagiaires N2 (Sura, Franck et Luis) et de N3 (Alicia, Fred, Guy et Richard).
Pour les encadrer, Jérôme, Joko, Steph et Philou. Mais Joko c'est fait accompagné de Marjo en préparation de leur second plongeur et il va falloir en profiter car ce sera la dernière pour cette jolie famille avant quelques temps.
Un départ dissocié des équipes mais relativement tôt permettant de tous nous retrouver à la Grande Voile vers les 19h. Ce sera notre nouveau point d'ancrage pour les séjours sur Banyuls et même si c'est un peu plus cher que la Grande Bleue, les prestations sont supérieures ce qui n'est pas pour déplaire à la fine équipe et bien que l'on soit juste au-dessus de Aquablue, nous aurons rdv au Rederis pour les plongées. Il faut bien s'échauffer en marchant un peu avant d'aller goûter l'eau !
Mais nous n'en sommes pas encore là car ce soir c'est apéro dînatoire sur une base de pizzas mais avec tout de même quelques légumes crus sans oublier l'élément essentiel de l'apéro : le ti feu que l'équipe déjà historiquement connaisseuse à pousser à un niveau supérieur depuis le séjour antillais.
Les discussions nourries laisseront place à un repos mérité pour être pleinement opérationnel le lendemain car il va falloir bosser pour mettre en pratique ce qui a été révisé ou travaillé durant les 3 fosses déjà réalisées.

Samedi 26 Mars


Samedi matin RdV au club dès 9h. Certains sont présents pour des explos mais on se demande bien de quoi d'après les renseignements que nous avions obtenus ! D'autres sont en stage pour maîtriser les combis étanches. Nous, nous savons déjà que nous ne ferons pas de travail à 40m pour les stagiaires N3 car la météo n'est pas assez clémente dixit Marie (pourtant il est arrivé d'être largué dans les mêmes conditions fût un temps...). Plus d'une semaine de vents forts du sud-ouest ont levé une houle correcte, on a vu pire mais l'ennui c'est que le fond a été copieusement brassé. Ca donne un avantage: il y aura des suspensions pour se donner des repères mais un inconvénient majeur : il va faire sombre, voire très très sombre et je ne parle pas des 13 degrés en surface vite réduits à 12 plus bas, c'était pas une surprise !

Au fait, on n'avait pas dit qu'on arrêtait de venir si tôt dans la saison ?


Bref, préparation du matos et des plongeurs, embarquement et départ de la machine à vomir, n'est-ce pas Alicia ? (mais finalement, ça c'est bien passé avec les deux yeux fixés sur l'horizon et le corps saturé de comprimés de mer calme).
Dans l'eau, pas de surprise, c'est froid, mouillé, sombre puis noir ou presque dès 15m en tout cas les phares nous servent pour que les membres de la palanquée restent groupés. Alors on enchaîne, les petits exercices classiques de LRE, de VdM stabilisés sur 20m puis on applique les prises et les décollages avant de lancer l'ascenseur vers les 5m. Pour certains c'est encore de l'assistance pour d'autres du sauvetage, la vitesse est quelque fois discutable, l'arrêt à la bonne profondeur aussi. D'ailleurs il arrive que la nostalgie de la lumière en gagne quelques uns avant la fin... Retour à bord du bateau et débriefing pour réfléchir où placer le travail qui nous fera progresser l'après-midi, mais Marie est un peu inquiète car ça s'annonce plus mouvementé, on verra bien.

20220326_093819.jpg 20220326_093827.jpg 20220326_093836.jpg

20220326_093837.jpg 20220326_093849.jpg 20220326_093929.jpg

20220326_094008.jpg 20220326_113553.jpg 20220326_113600.jpg

20220326_113634.jpg 20220326_113642.jpg


Il est 14h, nous revoilà au club pour la plongée de l'après-midi. On se prépare, on monte à bord et nous voilà partis pour les 3 moines. Sur place une petite houle croisée ne nous permet pas d'amarrer comme le matin. L'endroit abrité de la réserve accueille un filet de pêcheur, c'est un peu la haine... On vient juste de s'équiper et de faire un tour de bateau, cool non ? On retourne au port et l'annonce tombe : Compte tenu du vent, de la houle et du filet = les plongées sont finies pour le week-end. Une petite boule au ventre...
Les cadres sortent leur vatout, cette après-midi ce sera : épreuve de nage ! avec au programme 300m capelé puis apnée 10x5
Pour cela, on se met entre le port et la plage pour placer les repères de l'exercice et être à l'abris de la houle. Le 300m se déroule sans problème mais l'épreuve d'apnée est plus aléatoire. En surface, Steph et Joko organisent les départs et l'arrivée. En scaphandre Jérôme se place au départ et moi à l'arrivée 10m plus loin avec le phare pour attirer les bêtes sous-marines que nous avons lachées. Et l'attente, commence dans 5 m d'eau un phare braqué dans la direction estimée de Jérôme, enfin un 1er arrive, me fait le signe OK au quel je réponds, le libérant de son apnée pour regagner la surface. D'autres arrivent "bientôt" (mais qu'est-ce qu'il fait froid sans bouger poser sur les genoux !), certains me trouvent bien, d'autres sont des ombres pas très proches, mais j'ai beau mettre appliqué à les compter, il en manque alors j'attends... Au final, Joko me délivrera en tirant sur le pendeur qui me relie à la surface. Moralité, la nage en apnée avec visibilité réduite est loin d'être rectiligne !
C'est quand même validé pour tout le monde, il ne reste plus qu'à dessaler et ranger le matos pour que ça sèche durant la nuit pour qu'on ait plus qu'à ranger demain matin.

Nous voilà partis pour la Grande Voile, pour attaquer quelques discussions, un peu de théorie mais surtout un apéro bien mérité préambule à un dîner sympa préparé à la plancha avec la participation de tous mais avec une mention spéciale pour Guy actif partout.

20220326_183740.jpg 20220326_183800.jpg 20220326_183902.jpg

IMG-20220327-WA0006.jpg

Tout le monde ne boit pas le ti punch car Alicia ne néglige pas le you 2 froui...
La soirée continue tardivement pour certains, peu importe car les plongées sont annulées le lendemain.

Dimanche 27 Mars


Petit déjeuner tranquillou jusqu'à ce que Jérôme consulte son phone pour s'apercevoir que Marie lui a annoncé que finalement on plonge car l'autre club ne sera pas là ce matin et la météo nous permet d'être lâché en pleine eau même si la profondeur est toujours réduite à 23m (les stagiaires N3 sont quand même un poil crispé car cela veut dire un week-end tek sans 40m et donc cela renvoie une bonne partie de la réussite au second tek).
Certains regrettent de s'être couché un peu tard mais comme on est là pour bosser, tout le monde est dans les starting block pour un RdV au club avec seulement un petit 1/4h de retard sur l'habitude. C'est ballot, le matos était bien rincé, au moins ça pègue pas en le remettant ce matin !

20220327_095420.jpg 20220327_095427.jpg 20220327_095444.jpg

Top c'est parti : Pour les stagiaires N2, il ne faut pas dépasser les 20m (pas évident dans le noir stressant qui ne se dissipe que vers les 12-13m), pour les autres on va se servir du fond pour faire un bel arrêt sans s'écraser sur la vase.
Un peu comme d'habitude, il faut se servir de l'ordinateur que pour un petit contrôle de temps à autre mais surtout pas rester rivé dessus en oubliant les bulles comme samedi matin... Les corrections sont appliquées grâce aux debriefings de la précédente plongée et on observe déjà une amélioration. Je ne cache pas qu'il y a encore du boulot car de toute manière tout le monde en a conscience mais cela progresse et dire que cela semblait "si facile" en fosse.
Malgré quelques tortues apparues en surface, les palanquées analysent de retour sur le bateau les points positifs et les autres. Les autres seront les objectifs à atteindre cette après-midi mais avant cela nous partons tous nous restaurer d'un rougail réparateur avant de continuer un peu le rangement pour anticiper le départ dans quelques heures.

14h, on est au club et on commence à se préparer. La concentration est palpable, tous veulent réussir une belle performance pour clore le week-end.
Les conditions sont semblables au matin, il n'y a plus qu'à performer. Ce ne sera pas si simple pour tout le monde et quelques déceptions se liront sur les visages.
Il faut effacer cela, ce n'est pas grave et c'est avec des demie réussites que l'on construit la progression. Peut-être la fatigue y est pour beaucoup, c'est jamais évident d'être efficace et propre dans le froid, une mer un peu agitée, une visibilité pourrie, la saturation, la gestion de la 3D et du matos du coéquipier.

Allez séance de remotivation et d'encouragements par les cadres.
Mais vite, il faut enchaîner avec le rinçage du matos, le rangement de l'appartement et l'embarquement dans les véhicules pour le retour sur TLS en laissant Richard rejoindre son bateau en solitaire.

Le prochain week-end dans un mois sera décisif, espérons une météo clémente et une équipe en bonne santé.
Sans Joko bientôt papa pour la seconde fois amis avec le retour d'Alain.